Billy Always | Radio Funk | Funky Pearls | Artistes Disco | Artistes Funk

Billy était le filleul du grand gospel Mahalia Jackson.

Aretha Franklin l'a pris sous son aile et à l'âge de neuf ans, il était la voix principale de la chorale de son église.

À 11 ans, il tournait et enregistrait avec le révérend Isaac Whittman.

En 1969, il est pris comme protégé d'Aretha et se voit accorder du temps en studio par sa société de production Do It To It Productions.

Il a enregistré un single "Do It Again" avec l'aide d'Aretha, Carolyn Franklin et Cissy Houston, mais il n'est pas sorti.

La choriste d'Aretha, Evelyn Green, lui a présenté Barrett Strong et, à partir de 1975, Barrett et Billy ont écrit un certain nombre de chansons ensemble, dont "Man Up In The Sky", enregistrées par Barrett (1976) et Johnny Bristol (1989).

En 1979, son avocat finance son premier album solo Billy Always, totalement auto-écrit, interprété et produit.

Bien qu'ils ne soient pas sortis officiellement, "I Mean To Love You" et "Some Kind Of Love" ont été piratés et ont remporté le succès en tant que single sorti illégalement.

L'année suivante, il rencontre Willie Mitchell qui produit la chanson de Billy "Didn't We Do It" comme première sortie sur Waylo.

Un premier album de Waylo ("Billy Always") est sorti plus tard en 1982 (et Ann Peebles a enregistré "Didn't We Do It").

Billy a continué à travailler avec Willie Mitchell et Waylo dans les années 90, bien que "Trust Me" de 1988 ait été publié par Epic.

Son album de 1990 " Let's Get Personal " comprenait " One Of Them Thangs ", " Ain't Nothing But A Heartache " et " I Need You ".

En 1981, il écrit 'Come To Me' (avec Bernie Miller) pour l' album 'Tell Me Where It Hurts' de feu Walter Jackson.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article