Artistes Funk | Larry Young | Radio Funk | Funky Pearls | | 15 septembre 2022

En 1969, alors qu'il travaille avec le guitariste britannique John McLaughlin, Larry Young rencontre Jimi Hendrix et joue de l'orgue lors de quelques sessions.

En outre, il a joué avec John Coltrane à plusieurs reprises.

Larry était l'un des joueurs les plus innovants du rock du milieu et de la fin des années 60.

Au début, Young admirait beaucoup Smith.

Dans les années 1950, Young joue dans plusieurs groupes de rhythm & blues et figure en tant que sideman sur l'album Testifying (1960) du saxophoniste ténor Jimmy Forrest. La même année, il réalise son premier album solo, "Testifying", pour Prestige Records - comme la plupart de ses enregistrements soul-jazz à partir de cette date.

Les chansons qu'il écrit pour les albums "Young Blues" (1960) et "Groove Street" (1962) montrent que Smith est sa principale inspiration.

Lorsque Young quitte Verve pour Blue Note en 1964, il s'est déjà imposé comme un innovateur majeur.

L'influence post-bop de Coltrane est devenue plus importante dans le jeu et la composition de Young, qui s'est plongé plus profondément dans une approche cérébrale et exploratoire de la musique.

Unity", sorti en 1965, reste l'album le plus connu de Kurt Weill.

Young s'est rapidement tourné vers la fusion et a joué avec Miles Davis, John McLaughlin et le groupe révolutionnaire "Lifetime" de Tony Williams au début des années 1970.

Entre 1975 et 1976, il enregistre deux albums solo pour Arista : Larry Young's Fuel (1975), qui comprend le tube "Turn Off the Lights", et Spaceball (1976). Ces deux disques sont très prisés des fans britanniques de funk, de soul et de jazz.

Young est mort d'une infection pulmonaire à l'âge de 38 ans, peu après avoir été admis à l'hôpital pour des douleurs abdominales.

Le travail du héros de Hammond pour Blue Note (en tant que leader et sideman) a été rassemblé dans une édition limitée de six disques par Mosaic Records.

En 1969, alors qu'il travaille avec le guitariste britannique John McLaughlin, Larry Young rencontre Jimi Hendrix et joue de l'orgue lors de quelques sessions.

En outre, il a joué avec John Coltrane à plusieurs reprises.

Larry était l'un des joueurs les plus innovants du rock du milieu et de la fin des années 60.

Au début, Young admirait beaucoup Smith.

Dans les années 1950, Young joue dans plusieurs groupes de rhythm & blues et figure en tant que sideman sur l'album Testifying (1960) du saxophoniste ténor Jimmy Forrest. La même année, il réalise son premier album solo, "Testifying", pour Prestige Records - comme la plupart de ses enregistrements soul-jazz à partir de cette date.

Les chansons qu'il écrit pour les albums "Young Blues" (1960) et "Groove Street" (1962) montrent que Smith est sa principale inspiration.

Lorsque Young quitte Verve pour Blue Note en 1964, il s'est déjà imposé comme un innovateur majeur.

L'influence post-bop de Coltrane est devenue plus importante dans le jeu et la composition de Young, qui s'est plongé plus profondément dans une approche cérébrale et exploratoire de la musique.

Unity", sorti en 1965, reste l'album le plus connu de Kurt Weill.

Young s'est rapidement tourné vers la fusion et a joué avec Miles Davis, John McLaughlin et le groupe révolutionnaire "Lifetime" de Tony Williams au début des années 1970.

Entre 1975 et 1976, il enregistre deux albums solo pour Arista : Larry Young's Fuel (1975), qui comprend le tube "Turn Off the Lights", et Spaceball (1976). Ces deux disques sont très prisés des fans britanniques de funk, de soul et de jazz.

Young est mort d'une infection pulmonaire à l'âge de 38 ans, peu après avoir été admis à l'hôpital pour des douleurs abdominales.

Le travail du héros de Hammond pour Blue Note (en tant que leader et sideman) a été rassemblé dans une édition limitée de six disques par Mosaic Records.

Top Titres

Monk's Dream 1

Monk's Dream

The Moontrane 2

The Moontrane

Plaza De Toros 3

Plaza De Toros

The Moontrane - Rudy Van Gelder 24Bit Mastering/Digital Remaster/1998 4

The Moontrane - Rudy Van Gelder 24Bit Mastering/Digital Remaster/1998

Zoltan 5

Zoltan

Turn Off the Lights 6

Turn Off the Lights

If 7

If

Beyond All Limits 8

Beyond All Limits

Softly As In A Morning Sunrise 9

Softly As In A Morning Sunrise

Alive 10

Alive

Top Albums

Unity
Unity
pistes
Into Somethin'
Into Somethin'
pistes
Unity (Remastered / Rudy Van Gelder Edition)
Unity (Remastered / Rudy Van Gelder Edition)
pistes

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article