The Ad Libs | Radio Funk | Funky Pearls | Artistes Disco | Artistes Funk

The Ad Libs est composé de:

Mary Ann Thomas

Hugh Harris

Danny Austin

Norman Donegan

et

David Watt (d. 2008)

Les Ad Libs sont originaires de Bayonne, dans le New Jersey, et se sont formés vers 1964.

Avant l'incarnation d'Ad Libs, un groupe appelé The Creators a enregistré sous ce nom.

Les Creators étaient composés de Hugh Harris (qui a ensuite fait partie des Spellbinders), James Wright, John Alan, Danny Austin et Chris Coles.

En 1962, les Creators ont sorti quelques singles, dont "I'll Never Do It Again" (sur Philips), "Yeah, He's Got It !" (sur T-Kay) et "I'll Stay Home New Year's Eve" (également sur T-Kay).

En 1964, les Ad Libs se sont formés à Newark, dans le New Jersey.

Après avoir envoyé une cassette de démonstration aux propriétaires de Red Bird Records, Jerry Leiber et Mike Stoller, qui les ont signés sur leur label Blue Cat, le groupe a changé son nom de The Volcanoes en The Ad Libs.

Mais ce n'est qu'en 1965 que sort le single le plus connu du groupe, "The Boy From New York City", écrit par le saxophoniste John T. Taylor et le producteur George Davis Wells.

John Taylor avait travaillé avec divers groupes de big band depuis les années 1930.

John T. Taylor, qui a cessé de jouer de la musique pour devenir enseignant, a entendu parler de The Creators et les a suivis dans leur nouvelle incarnation en écrivant pour l'ensemble, ce qui a donné lieu à un hit single issu de cette collaboration.

'The Boy From New York City" b/w "Kicked Around", sorti en décembre 1964, a rapidement grimpé dans les charts et en mars 1965, il était numéro huit dans les classements pop et R & B.

Le duo a sorti un single, "He Ain't No Angel" b/w "Ask Anybody", écrit par Jeff Barry et Ellie Greenwich en 1965.

Deux singles ont été enregistrés après que le groupe a quitté Blue Cat, mais ils n'ont pas eu d'impact commercial.

Le groupe a ensuite signé avec plusieurs autres labels qui ont eu des difficultés financières et ont fini par se dissoudre complètement.

Après que les Ad Libs ont signé avec Share Records de New York, ils ont enregistré leur dernier succès au Top 40, "Giving It Up" b/w "Appreciation", en 1969.

Le groupe a subi un certain nombre de changements de line-up dans les années 70. Au cours de cette période, ils ont sorti des titres sur les labels Capitol, Owl et Right On, dont "Love Me", "Human" (une reprise), "Dance With Me Children" et "(I Don't Need No) Fortune Teller".

En 1989, John Taylor a reformé les Ad Libs avec Dave Watt, Mary Ann Thomas et Chris Bartley, les nouveaux membres Abby Grant (de "Adlibs II") et Ray Block ont été ajoutés pour fournir des harmonies actualisées.

Leur dernier album, "Human", est sorti en 1996.

The Boy From New York City" a également été enregistré par le groupe Darts en 1978 et The Manhattan Transfer en 1981, qui ont tous deux sorti leurs versions en tant que singles et ont atteint la première place des charts britanniques (la chanson a eu moins de succès aux États-Unis, atteignant la 101e place du Billboard's Hot 100).

Mary Ann Thomas, dont la version originale de "The Boy From NYC" est la plus connue aujourd'hui, est décédée d'un cancer du pancréas il y a quelques années.

Huey Harris et David Watt sont décédés, tandis que Danny Austin a rejoint l'église et ne chante plus de musique profane.

Top Titres

The Boy From New York City 1

The Boy From New York City

Boy From New York City 2

Boy From New York City

Nothing Worse Than Being Alone 3

Nothing Worse Than Being Alone

He Ain't No Angel 4

He Ain't No Angel

Dream That Never Came True 5

Dream That Never Came True

New York In The Dark 6

New York In The Dark

Kicked Around 7

Kicked Around

Johnny My Boy 8

Johnny My Boy

Giving Up 9

Giving Up

Ask Anybody 10

Ask Anybody

Top Albums

The Complete Blue Cat Years
The Complete Blue Cat Years
pistes
The Ad Libs' The Boy From New York City
The Ad Libs' The Boy From New York City
pistes
Boy From New York City - The Best Of
Boy From New York City - The Best Of
pistes

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article