Salut la communauté LinkedIn ! J'ai une nouvelle qui va faire vibrer vos oreilles et réveiller votre âme funky ! 

Je suis ravi de vous annoncer la sortie de mon dernier épisode intitulé "La story des Jones Girls" sur mon podcast "Radio Funk | Le Podcast de Funky Pearls Radio".  

Dans cet épisode, nous célébrons le parcours musical des Jones Girls, un trio emblématique dont les harmonies soul et le son distinct ont laissé une empreinte indélébile sur la scène R&B. Brenda, Shirley et Valorie Jones, nées dans une famille de musiciens à Detroit, Michigan, ont été bercées par leur mère, Mary Frazier Jones, chanteuse elle-même, qui a su nourrir leurs talents dès leur plus jeune âge.

Dès les années 1960, les sœurs Jones ont commencé à se faire remarquer dans l'industrie musicale, se produisant aux côtés de légendes telles que les Four Tops, Little Richard, The Impressions et B.B. King. Leurs premiers enregistrements, dont "Learn How To Love" et "Come Back", ont mis en valeur leur puissance vocale, leur permettant de se faire reconnaître dans le monde du R&B. Au milieu des années 1970, elles sont devenues des choristes très demandées, collaborant avec des artistes tels qu'Aretha Franklin sur "Almighty Fire" et Linda Clifford sur "Runaway Love".

Le tournant pour les Jones Girls est survenu lorsqu'elles ont rejoint Diana Ross lors d'une tournée majeure. Cette exposition les a conduites à Philadelphie, où elles ont attiré l'attention de Kenny Gamble, qui les a signées chez Philadelphia International Records en 1979. Ce changement a marqué le début d'une ère dorée pour les sœurs.

Chez Philadelphia International, les Jones Girls ont sorti quatre albums phénoménaux : "The Jones Girls" (1979), "At Peace With Woman" (1980), "Get As Much Love As You Can" (1981) et "Keep It Comin'" (1984). Ces albums ont inclus des hits tels que "Nights Over Egypt", "You Gonna Make Me Love Somebody Else" et "Dance Turned Into A Romance", ce qui a solidifié leur place dans l'histoire du R&B.

En plus de leurs propres albums, les Jones Girls ont prêté leurs voix en tant que choristes pour de nombreux artistes, ajoutant une profondeur unique à chaque chanson qu'elles ont touchée, notamment pour Freda Payne, Lamont Dozier, Thelma Houston et bien d'autres. Le parcours du trio a pris un nouveau tournant en 1983 lorsqu'elles ont signé chez RCA Records pour l'album "On Target", puis sont revenues chez Philadelphia International pour "Keep It Comin'" en 1984. Pendant cette période, Shirley Jones a entamé une carrière solo réussie, marquée par son album "Always In The Mood" en 1986 et le hit single "Do You Get Enough Love?".

The Jones Girls Story