France Chébran Volume 1 | Radio Funk | Funky Pearls | Actualités Funky Pearls Radio

12 mai 2022 à 09h15

Les modes évoluaient relativement rapidement dans les années 1980 en France lorsque Mitterrand était président.

Les jeunes de cette époque collectionnaient toutes les nouveautés qui sortaient.

Loin d'être découragée par le débat sur les radios libres, confiante dans l'avenir du Minitel, cette génération rêve de clubs de vacances et de pistes de danse.

Témoignage ludique de ces années fric et tac, le French Boogie.

French Boogie est une forme de Rap français qui était principalement populaire au début. Le style est similaire à celui de la musique Funk de synthèse.

Post Disco, musique noire et new wave ne sont que quelques-uns des genres auxquels la pop inspirée des années 80 a été assimilée. Avec une approche insouciante et des paroles sur les plaisirs faciles, c'est probablement le son parfait pour quelqu'un qui veut passer un bon moment.

Une musique stylée qui correspond à son époque qui glorifie le succès, le luxe et le mode de vie consumériste en particulier.

micky-milan.jpeg (582 KB)

Dans des clubs comme la Main Bleue et l'Echappatoire en France, le DJ Micky Milan accueillait de nombreux musiciens influencés par les airs français.

Cela a conduit un public enthousiaste à découvrir ce nouveau son.

La plupart des artistes au départ étaient sincères avec ce nouveau courant musical, mais comme souvent en France quand arrive une hype, la dérision et la frivolité vont vite servir de subterfuge pour imposer ce style.

max-pecas.jpeg (157 KB)

Un cocktail explosif, où les sonorités new-yorkaises côtoient des SMS improbables, et qui pourrait rappeler à certains l'univers des comédies farfelues de Max Pécas ou Claude Zidi.

max-pecas-films.jpeg (349 KB)

Claude-Zidi.jpeg (212 KB)

Ce groupe d'artistes prolifiques cherchent la baraka et tentent de gagner les timbales avec ce dont ils disposent.

Des personnalités médiatiques, des étrangers en lice pour la gloire et d'autres stars d'un soir essaient de lancer un hit de temps en temps avec plus ou moins de succès. A part "Vacances j'oublie tout" d'Elégance.

easy-life-new-paradise.jpeg (215 KB)

Un fait divers et rien de plus, ou "Chacun fait ce qu'il lui plait" de Chagrin d'Amour (réalisé par Patrick Bruel). Funk en France, c'est l'histoire d'un braquage raté.

Aujourd'hui, le French Boogie fait référence à un funk synthétique aux couplets scandés.

Chagrin-damour.jpeg (135 KB)

Assimilée au post-disco et influencée par la musique noire, cette pop insouciante aux paroles potaches a le goût des plaisirs faciles, de l'exhibition et des vacances au soleil.

Une musique dans l'air du temps, qui glorifie le luxe, le succès et un certain art de vivre consumériste incarné notamment par Bernard Tapie.

Dans les boîtes de nuit à succès de l'époque, comme la Main Bleue à Montreuil et l'Echappatoire à Clichy-sous-Bois, où servait le DJ Micky Milan, un large public découvrait toute une vague d'artistes influencés autant par les variétés musicales françaises

Beaucoup d'artistes au départ étaient investis, mais comme c'est souvent le cas en France lorsqu'un nouveau courant musical arrive, la dérision et les blagues seront très vite utilisées comme moyen d'imposer ce nouveau style.

Un cocktail explosif, où le son de New-York s’accommode de textes franchouillards improbables, et qui rappellera à certains l’univers des comédies farfelues de Max Pécas ou de Claude Zidi.

Dès lors, en 1984, le Boogie français "déjà fatigué" a commencé à se fondre dans un genre plus nouveau.

On assiste à une résurgence du Rap et du Break Dance avec Sydney via H.I.P.H.O.P par exemple, et jusqu'à Dee Nasty sur Radio Nova.

A l'opposé, l'Italo Disco, le New Beat et la House envahissent le dancefloor et affirment l'envie de créer de la music pour les clubs..

Le style Boogie n'est pas claire, mais on pense généralement qu'il s'agit d'un genre entre le disco et la musique électronique moderne. Elle a d'abord été perçue comme une période de transition où se mêlaient cultures populaires et underground.

Même si le genre est souvent considéré comme anecdotique parce qu'il a un son similaire, des lignes de basse inédites et un sens de la poésie éphémère qui transparaît d'une manière ou d'une autre bien qu'il ne ressemble à rien d'autre au monde, il y a plus qu'être simplement un autre type de musique folklorique.

Elle est à la source de grands courants et pourtant elle n'a pas de clivage ; ça ne me donne pas de maux de tête, c'est donc la musique de fête parfaite !

Voir aussi

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article