JEAN JACQUES GOLDMAN : FACE CACHÉE DISCO ! | Radio Funk | Funky Pearls | Actualités Funky Pearls Radio

09 mai 2022 à 14h40

A partir de 1976, face au malaise dans son groupe Taï Phong, Jean-Jacques Goldman entame avec la bénédiction du directeur artistique Jean Mareska une carrière solo en français.

disco-jean-jacques-goldman.jpeg (234 KB)

Ses 45 premiers tours à paraître ne sont pas encore dévoilés, mais si cet album n'est pas le meilleur, son deuxième "Les Nuits de la Solitude" en 1977 ne fait pas mieux.

Cependant, il n'échappe pas à l'air du temps et a aussi une saveur Disco.

Le troisième single ne pourra pas arrêter cette spirale d'échec, pas plus que le Medley Slow Me Again, que Jean-Jacques publie en 1978 sous le pseudonyme de Sweet Memories dans le style de la Rockollection de Laurent Voulzy.

D'autre part, Just a Dream est ridiculement exagéré. Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce single de 1979 interprété par Jean-Jacques Goldman le fait passer sous le nom de scène First Prayer.

Les deux titres, "High Fly" et "Tell Me Why", rappellent les Bee Gees.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article